RAPPORT ANNUEL 2017-2018

L'âge adulte : Au lendemain de leur 30e anniversaire, les jumeaux Noël apprennent une bien triste nouvelle concernant Bastien, l’ex de Tom. 

Parité hommes-femmes

En mars 2017, le FMC a annoncé une série de mesures concrètes visant à accroître le nombre de femmes occupant des postes clés dans les productions financées par le FMC. Ceux-ci comprennent des changements concrets aux lignes directrices et aux politiques du FMC, un engagement à atteindre la parité entre les sexes dans tous les jurys mis en place pour évaluer les projets et le soutien à des initiatives tierces telles que le Programme d'apprentissage pour les réalisatrices de l’Académie.

Comme le démontrent les recherches menées dans différents marchés du monde et les statistiques du FMC, les femmes sont sous-représentées dans les catégories de leadership dans les industries de l'écran: avant l'introduction des mesures de parité entre les sexes, en moyenne, les femmes occupant des postes de direction représentaient 17% des directeurs, 34% des écrivains et 39% des producteurs dans les productions financées par le FMC.

En 2017-2018, le FMC a mis en place des mesures au sein de ses programmes de financement pour accroître le nombre de femmes qui occupent des postes créatifs clés (producteur, réalisateur et scénariste en télévision ou producteur, réalisateur, programmeur et concepteur en médias numériques).

En 2017-2018, les télédiffuseurs étaient tenus d’affecter 15 % de leurs allocations d’enveloppe de rendement ou de développement à des projets pour lesquels un minimum de 40 % de tous les postes créatifs clés était occupé par des femmes. Le FMC proposait également une cible de 25 % des allocations.

Cette cible a été largement dépassée. En effet, 83,3 % des télédiffuseurs ayant des allocations d’enveloppe de rendement ont atteint l’exigence de 15 %, et 80,6 % d’entre eux ont atteint ou surpassé la cible de 25 %. Six télédiffuseurs n’ont pas atteint l’exigence. Du côté des télédiffuseurs ayant des allocations d’enveloppe de développement, 95,7 % d’entre eux ont atteint ou surpassé l’exigence de 15 % et la cible de 25 % (un seul télédiffuseur n’a pas satisfait à l’exigence).

Dans les programmes sélectifs (des volets convergent et expérimental), des points supplémentaires étaient octroyés aux projets qui comptaient au moins 40 % de femmes dans des postes clés. En outre, la parité a été atteinte au sein de deux de trois jurys de sélection.

Dans le Volet convergent, 107 demandes (68,2 %) ont reçu les points supplémentaires octroyés pour la parité; 16 projets (10,2 %) n’ayant pas atteint la note de passage ont été acceptés parce qu’ils avaient reçu des points pour la parité. Enfin, neuf projets (5,7 %) n’ayant pas atteint la note de passage et ayant été refusés auraient été acceptés s’ils avaient reçu des points pour la parité.

Dans le Volet expérimental, parmi les 329 demandes étudiées, 96 (29,2 %) ont reçu les points supplémentaires octroyés pour la parité; 19 projets (5,8 %) n’ayant pas atteint la note de passage ont été acceptés parce qu’ils avaient reçu des points pour la parité. Enfin, 31 projets (9,4 %) n’ayant pas atteint la note de passage et ayant été refusés auraient été acceptés s’ils avaient reçu des points pour la parité.

Les résultats des exigences des programmes sont illustrés dans les graphiques ci-dessous. Ceux-ci représentent le pourcentage global de femmes qui occupent des postes créatifs clés comparativement au nombre total d’hommes et de femmes au sein des projets financés par le FMC. Puisque 2017-2018 est le premier exercice pour lequel le FMC a recueilli des données sur le sexe, ces chiffres pourront servir de point de comparaison pour les années à venir. En 2020, la cible relative au nombre de femmes qui occupent des postes créatifs clés sera de 50 %. À cet égard, les projets télévisuels financés par le FMC sont sur la bonne voie, ce qui n’est pas le cas des projets de médias numériques.

(Projets à l’étape du développement et de la production.)

Parmi tous les projets télévisuels, 40,1 % des postes créatifs clés étaient occupés par des femmes. Ce sont les émissions pour enfants et jeunes qui affichent la participation la plus élevée de femmes dans des postes créatifs clés, alors que les émissions de variétés et des arts de la scène présentent la plus faible. Les niveaux de participation des femmes par genre sont semblables entre les projets de langue anglaise et de langue française; toutefois, pour les projets de langue française, la participation des femmes affiche quelques points de pourcentage de moins.

  Moins de 100 000 $ De 100 000 $ à 250 000 $ De 250 000 $ à 400 000 $ De 400 000 $ à 800 000 $ De 800 000 $ à 1 750 000 $ Plus de 1 750 000 $
Nombre de demandes 138 129 59 102 35 21

Les projets aux devis inférieurs (qui constituent plus de la moitié des projets illustrés) comptent plus de 40 % de femmes occupant des postes clés. Par ailleurs, les projets aux devis élevés affichent une participation de femmes à des postes clés de plus de 50 %. 

(Les projets expérimentaux illustrés ont été financés au titre des programmes d’innovation, pour les projets commerciaux et pour les webséries.)

Parmi tous les projets expérimentaux, 31,4 % des postes créatifs clés étaient occupés par des femmes. Les webséries font augmenter cette proportion, car la participation des femmes affiche 10 points de pourcentage de plus que tous les autres types de projets expérimentaux combinés. Ce sont les projets de logiciels qui présentent le niveau le plus faible.

  Moins de 300 000 $ De 300 000 $ à 500 000 $ De 500 000 $ à 700 000 $ De 700 000 $ à 1 300 000 $ Plus de 1 300 000 $
Nombre de demandes 20 37 15 17 14

Il est intéressant de constater que le niveau de participation des femmes dans des postes clés parmi les projets expérimentaux augmente suivant l’ampleur du devis, à l’exception d’une catégorie, celle des projets de plus de 1,3 million de dollars. En effet, cette catégorie présente la proportion de femmes la plus faible, soit 15 %.

Retour Haut de la page