RAPPORT ANNUEL 2017-2018

Ukaliq Kalla : Une série d’animation qui nous fait vivre les aventures et mésaventures d’un duo d’amis original.

Programme autochtone

Le Programme autochtone a pour objectif d’appuyer la production indépendante en langues autochtones au Canada. Comme ce programme fait partie du Volet convergent du Fonds des médias du Canada (FMC), les projets soutenus doivent comprendre un contenu qui sera produit afin d’être distribué sur au moins deux plateformes, dont la télévision et les médias numériques. Les fonds étaient attribués selon un processus sélectif à l’aide d’une grille d’évaluation.

En 2017-2018, les engagements en production et en développement du Programme autochtone se sont établis à 9,7 millions de dollars, une hausse de 1,7 million par rapport à l’année précédente. En production, 17 projets convergents ont été financés. Les projets de production en langues autochtones ont reçu en outre 798 000 $ au titre du programme des enveloppes de rendement et de la Mesure incitative pour la production régionale. Ainsi, les productions en langues autochtones ont reçu au total 9,7 millions, pour des devis de production totaux de 20,5 millions, du jamais vu en cinq ans.

Les projets autochtones venaient de la Colombie-Britannique (cinq projets cette année comparativement à zéro l’an dernier, dont deux nouvelles séries et un long métrage), du Manitoba, du Nunavut, de l’Ontario et du Québec. Le financement a principalement été consacré aux documentaires (55,9 %; 10 projets convergents). La part du financement octroyé aux émissions pour enfants et jeunes s’est établie à 13,6 % (trois projets). Trois projets de dramatique ont reçu 23,5 % des fonds. En 2017-2018, 12 composantes télévision étaient assorties de composantes médias numériques à contenu riche et élaboré, qui ont reçu 1,0 million de dollars du Programme autochtone. Par ailleurs, 15 projets en développement ont été soutenus; ceux-ci ont reçu un financement de 800 000 $.

En 2017-2018, APTN a acquis les droits de diffusion de 10 projets, Nunavut Independent Television Network (NITV), de deux, et Canal D, de un. En outre, CBC a conjointement acquis les droits de diffusion de deux autres projets, APTN et Radio-Canada, de un, et CBC et Radio-Canada, de un. Au total, 88 heures de télévision ont été financées, un sommet des cinq dernières années. Le devis de production télévisuelle moyen à l’heure a atteint 232 000 $, contre 222 000 $ l’an dernier. Parmi les 17 projets télévisuels financés, neuf avaient un devis de production de un million de dollars ou plus.


Sources de financement

En 2017-2018, le financement du FMC s’est établi à 45,4 % des devis de production télévisuelle et à 74,5 % des devis de médias numériques à contenu riche et élaboré. En ce qui a trait au financement des productions télévisuelles, la part du FMC a reculé par rapport aux 48,6 % de l’année précédente. Les télédiffuseurs ont fourni 18,4 % des devis télévisuels. Les devis ont été soutenus par une augmentation du financement des gouvernements provinciaux et fédéral ainsi que des fonds privés. Les télédiffuseurs ont versé 23,3 % du financement des composantes médias numériques; le FMC a fourni tout le reste.

Retour Haut de la page