RAPPORT ANNUEL 2017-2018

The Messenger : Lorsqu’une armée démoniaque prend son village d’assaut, un jeune ninja part à l’aventure dans un monde maudit pour livrer un parchemin.

Message de la présidente et chef de la direction

Valerie Creighton

Conformément à sa vision, le Fonds des médias du Canada (FMC) vise à ce que les talents et les récits canadiens transcendent les plateformes et les frontières, et œuvre à stimuler l’innovation et les idées, tout en mettant à profit la réputation du Canada en tant que chef de file dans le financement du contenu multiplateforme. Cette vision constitue le fondement de la prestation de tous les programmes du FMC.

Inspiré par une détermination à améliorer la représentativité du secteur audiovisuel, le FMC a pris un certain nombre de mesures importantes en 2017-2018 pour accroître la représentation des femmes et des Autochtones au sein de l’industrie audiovisuelle canadienne. De nouvelles exigences en matière de parité hommes-femmes ont été mises en place au cours de l’exercice : en vertu de celles-ci, les télédiffuseurs sont tenus de consacrer un minimum de 15 % (tout en ciblant 25 %) de leurs allocations d’enveloppes de rendement à des projets admissibles pour lesquels au moins 40 % de tous les postes clés sont occupés par des femmes. Plus de 80 % des télédiffuseurs ont atteint ou dépassé la cible de 25 %.

Par ailleurs, à la suite d’un processus participatif multilatéral et conformément aux recommandations qui ont émané de celui-ci, le FMC a piloté la création du Bureau des productions audiovisuelles autochtones, chargé d’établir une stratégie à long terme en vue d’alimenter et de soutenir le contenu audiovisuel autochtone. Cette réalisation a été rendue possible grâce à la contribution inestimable du Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN), de la Canadian Broadcasting Corporation/Radio-Canada (CBC/SRC), de Téléfilm Canada, de l’Association canadienne de la production médiatique (CMPA) et de l’Office national du film du Canada (ONF), ainsi que des partenaires associés à l’initiative, dont Bell Media, le Fonds Harold Greenberg et le Studio VICE Canada.

En outre, le 7 novembre 2017, grâce au soutien de Google Canada, de Bell Média, de Deluxe Toronto et de Téléfilm Canada, et en partenariat avec les producteurs de films et de télévision, les distributeurs, les télédiffuseurs, les syndicats, les guildes et d’autres associations de l’industrie, le FMC a lancé Encore+, une chaîne YouTube qui présente du contenu canadien emblématique de jadis aux auditoires d’ici et du monde entier. Au 31 mars 2018, Encore+ comptait 17 500 abonnés et 2,3 millions de vues, 44 % de ces dernières provenant de l’extérieur du Canada. Encore+ a montré qu’il était possible de renouveler l’intérêt envers ce contenu par l’écoute et les ventes ainsi que d’accroître la demande intérieure et mondiale envers le contenu d’ici.

En plus de ces jalons importants, nous avons continué à nous concentrer sur l’efficacité de la prestation de nos programmes de financement. Malgré un budget des programmes réduit en raison du déclin des contributions des entreprises de distribution de radiodiffusion (EDR), le FMC a continué de mener à bien son mandat — soutenir l’industrie audiovisuelle du Canada — en investissant 342 millions de dollars pour financer le développement, la production, la mise en marché et l’exportation de 1 292 projets de télévision et de médias numériques. Presque tous les fonds consacrés aux programmes (98 %) ont été épuisés. Voilà qui montre bien que ces programmes correspondent toujours aux besoins changeants de l’industrie.

En 2017-2018, le financement du FMC a déclenché 1,4 milliard de dollars en activités de production partout au pays. Chaque dollar de financement du FMC affecté à de nouvelles productions a permis de générer 4,14 $ en volume d’activité, un record. Ce chiffre illustre encore très bien le rôle crucial que le FMC joue dans la création durable de plus de 171 000 emplois dans le secteur audiovisuel canadien. Ce niveau de soutien et de financement a été rendu possible grâce à nos bailleurs de fonds, à savoir, le gouvernement du Canada et les distributeurs canadiens de services de télévision par câble, par satellite et par IP.

Le FMC n’a cessé de faire la preuve de sa capacité à s’adapter avec souplesse aux perturbations de l’industrie et à la concurrence féroce sur le marché mondial par la mise en place de nouveaux programmes et de nouvelles mesures, y compris deux programmes pilotes d’aide à l’exportation et six nouveaux fonds de contrepartie avec des partenaires étrangers.

Grâce à la hausse des ventes à l’extérieur de nos frontières, les récits canadiens touchent des auditoires de partout, et les producteurs ont fait état de la vente de 612 productions financées par le FMC en 2017-2018, pour un total de 138,5 millions de dollars. La qualité du contenu audiovisuel d’ici est toujours applaudie par les auditoires du Canada et d’ailleurs, les projets financés par le FMC ayant récolté 879 nominations et remporté 201 statuettes à l’occasion de 21 cérémonies de remises de prix canadiennes. À l’échelle internationale, les projets financés par le FMC ont reçu 35 nominations et 9 d’entre eux ont reçu des prix à l’occasion de 7 cérémonies, notamment celles des Peabody Awards, des Emmy Awards, des Daytime Emmy Awards, des International Emmy Awards et des Kidscreen Awards.

Le contenu canadien a toujours la cote auprès des auditoires d’ici; en effet, 24 productions télévisuelles ont attiré plus de un million de téléspectateurs pendant l’année, soit trois sur le marché anglophone et 21 sur le marché francophone. Le visionnement hebdomadaire par habitant de productions financées par le FMC s’est établi à 1,3 heure dans le marché de langue anglaise et à 3,3 heures dans le marché de langue française. Les projets de médias numériques soutenus par le FMC dans le cadre du Volet convergent ont reçu 22,2 millions de visites et ceux appuyés dans le cadre du Volet expérimental, 1,8 million.

Financer 

Au titre du Volet convergent, le FMC a financé la production de 495 émissions de télévision et le développement de 394 autres. Ces émissions étaient accompagnées de 166 projets médias numériques connexes, qui ont offert de nouvelles plateformes pour permettre aux spectateurs d’apprécier le contenu financé par le FMC. Les engagements de production au titre de ce volet ont totalisé 285 millions de dollars en 2017-2018 et ont donné lieu à un volume de production de plus de 1,3 milliard.

Par l’entremise du Volet expérimental, le FMC a versé 40,0 millions de dollars pour financer 103 projets à l’étape du développement, de la production ou de la mise en marché, ce qui a généré une activité de 72,1 millions.

Enfin, dans le cadre d’une entente en vigueur avec Corus Entertainment, le FMC a géré le Programme Corus-FMC — du concept à la prévente pour une cinquième année consécutive. Le Programme a permis de financer 18 projets en développement, pour un total de 924 000 $.

Promouvoir 

Afin de soutenir ses objectifs visant à promouvoir le talent et le contenu canadiens, à présenter le Canada comme un partenaire de choix en coproduction et à diffuser des renseignements sur l’industrie, le FMC s’est associé à 63 événements de l’industrie et a contribué, par son expertise, à 36 autres, au Canada comme à l’étranger.

Favoriser et développer

La veille des tendances de l’industrie et du marché du secteur audiovisuel continue est toujours une priorité pour le FMC. Ces activités lui permettent de demeurer alerte et informé de l’évolution de l’industrie qu’il sert. Plus important encore, les études que le FMC commande et l’information qu’il sélectionne et diffuse sont de plus en plus précieuses pour les professionnels de l’industrie, ici et ailleurs dans le monde. Les rapports sur les tendances sont le contenu le plus consulté du site FMC Veille, ce qui témoigne de l’efficacité avec laquelle le FMC synthétise l’information et analyse les principaux phénomènes transformateurs liés à la technologie et à l’innovation, aux habitudes de consommation, aux modèles d’affaires et aux marchés.

Je remercie le conseil d’administration du FMC pour son leadership inestimable et ses précieux conseils, ainsi que tout le personnel du FMC et de l’administrateur des programmes du FMC, Téléfilm Canada, pour son travail acharné et son inlassable engagement à assurer la prestation de nos programmes dans le plus grand souci du service à la clientèle.

Le dernier exercice trace la voie en vue des changements positifs qui nous permettront de créer une industrie encore plus représentative qui reflète véritablement le Canada. J’envisage l’avenir avec optimisme et j’espère que nos institutions, nos organismes, nos associations et l’ensemble de l’industrie continueront de travailler en partenariat afin de saisir les occasions que l’économie créative nous offre. 

La présidente et chef de la direction,

Valerie Creighton

Retour Haut de la page